vendredi 5 mars 2010

Amour et amnésie (2003)

Henry Roth est un coureur de jupon, l’homme d’une nuit mais jamais plus jusqu’au jour où il rencontre Lucy, une charmante jeune femme qui souffre d’amnésie partielle depuis un accident de voiture. Chaque jour est un recommencement pour cette femme qui se réveille en oubliant ce qui s’est passé la veille. Henry devra donc la séduire tous les jours pour pouvoir vivre avec elle, un sacré défit !

Cette comédie romantique rappelle, par son sujet, le fameux Un jour sans fin, grand classique de la comédie américaine des années 90. Hélas, la comparaison s’arrête là. Si le film d’Harold Ramis bénéficiait d’un brillant scénario, celui de Peter Segal manque de bonnes idées et les gags sont souvent si puérils qu’ils provoquent plus de sourires de gêne que d’éclats de rire. Dommage car les acteurs sont irréprochables : Adam Sandler se met en quatre pour nous distraire, Drew Barrymore multiplie les moues attendrissantes et les seconds rôles s’en donnent à cœur joie à l’image de Sean Astin en culturiste psychologiquement perturbé.

Il ne faut pas attendre trop de ce Amour et amnésie qui n’est qu’une sympathique comédie, vite oubliée, destinée avant tout à divertir le spectateur de multiplexe pendant qu’il déguste ses popcorns.

50 First Dates
- USA (2003) de Peter Segal, avec Adam Sandler, Drew Barrymore, Rob Schneider, Sean Astin, Dan Aykroyd.






Bookmark and Share

1 commentaire:

  1. Film en effet très divertissant, c'est une très jolie histoire !

    RépondreSupprimer